التسيير والتقنيات الحضرية

Les Grands équipements

اذهب الى الأسفل

Les Grands équipements

مُساهمة من طرف Admin في الأربعاء نوفمبر 23, 2011 9:29 pm

I -la Piste d'essais de Satolas
II -La Roue de Grenoble
III -Les simulateurs de conduite CIR-MSIS
Autres équipements scientifiques dans les trois centres:
A Bron :
Catapultes :
2 catapultes permettent la réalisation d'essais de chocs réels de véhicules automobiles (1,5 tonne lancée à 120 Km/h).
Banc à rouleaux : Destiné à des expérimentations sur la pollution de l'air et la consommation des véhicules. Fonctionne jusqu'à 180 Km/h avec une puissance de 200 kW.
Banc moteur :
Équipé d'un frein à courant Foucault il peut accepter des moteurs essence, diesel ou électriques jusqu'à 120 kW.
Siège d'étude ergonomique :
Assise et dossier réglables en vue d'améliorer le confort postural des conducteurs et passagers de véhicules.
Laboratoire d'Evaluation et de Conception Acoustique (LECA) :
dispose d'une chambre sourde et d'une salle d'évaluation de l'ambiance acoustique contrôlée.
Simulateur Expérimental de Conduite pour la Recherche en Ergonomie des Transports(SECRET) Permet des recherches fondamentales sur le comportement du conducteur face à des situations de conduite diverses et sur l'interaction homme machine.


A Marseille :
Lanceur horizontal fonctionnant par restitution d'énergie, permettant de réaliser des essais de choc automobile, y compris avec des sujets anatomiques embarqués, et dédié à l'expérimentation et à la mesure des impacts et blessures dans des configurations diverses : chocs véhicule piéton, véhicule cycliste, véhicule véhicule....
A Arcueil :
laboratoire de métrologie orienté sur la mesure par traitement d'images du trafic routier et la détection automatique d'incidents.
laboratoire d'électrotechnique orienté vers les applications relatives à la traction électrique, aux tests de thyristors GTO et à l'étude de la dynamique ferroviaire.
laboratoire des similitudes destiné aux études de simulation en matière électrotechnique. Cet équipement permet des expérimentations sur des maquettes de moteurs linéaires, sur des aimants pour la sustentation magnétique et sur des moteurs à réluctance variable.
laboratoire pour les enregistrements embarqués de paramètres physiologiques, systèmes de contrôle de trajectoire, véhicules à double commande équipés de divers capteurs.
A Salon-de-Provence :
Véhicule expérimental adapté à l'étude du comportement dynamique du couple conducteur véhicule.







I-Piste d'essais de Satolas
Occupant 29 ha. sur le site de l'aéroport de Lyon Satolas, la piste est destinée aux essais de chocs sur des équipements de sécurité (glissières VL, barrières PL, atténuateurs).
L'anneau routier, reconstruit en 1989-1990, est utilisé pour des expérimentations diverses - étude de vigilance des chauffeurs routiers - tests de visibilité des panneaux - résistance à l'avancement et acoustique du contact pneu chaussée et essais de stabilité de véhicules poids lourds.
DESCRIPTION DE LA PISTE
La piste d'essais du L.I.E.R. est située à proximité immédiate de l'aéroport de LYON - SATOLAS, sur un terrain faisant partie de la concession aéroportuaire.
La piste principale est constituée par un anneau routier de 1,96 Km de longueur. Elle comprend
• à l'Est et à l'Ouest deux lignes droites de 800 m de longueur et de 7 m de largeur.
• Côté Sud, un virage relevé de 10 m de largeur constitué par 3 bandes d'égale largeur ayant des pentes transversales de 5, 10 et 15 %.
• Côté Nord, une voie circulaire de 100 m de rayon intérieur, de 10 m de largeur ayant une pente transversale de 1,5 % vers l'intérieur.
L'utilisation principale de cette piste est consacrée aux essais de chocs sur des équipements routiers de sécurité (glissières VL, barrières PL, atténuateurs...), et 11 zones de chocs ont été aménagées afin de disposer en vraie grandeur de possibilités d'implantations analogues aux situations réelles.
Quatre zones de chocs permettent des essais avec des poids lourds de 40 tonnes téléguidés jusqu'à 80 Km/h.
La piste principale et les pistes secondaires permettent l'accès à ces zones de chocs sous des angles de 20 et 30°. Ces pistes sont équipées de rails enterrés qui assurent le guidage des véhicules VL et PL, tractés par un treuil hydraulique jusqu'au point de choc et ce jusqu'à 100 Km/h pour des VL.
ESSAIS DE CHOCS
chaussée en remblais ; hauteur 1,5 m.
chaussée en déblai ; hauteur 3,5 m.
accotement droit enrobé.
ouvrage d'art, 1/2 chaussée travée 25 m.
accotement droit avec dalle d'ancrage.
accotement gauche avec ancrage pour pile de pont.
choc entre 2 véhicules ; angle d'impact variable 20° 30° 45° 90° 180°.
accotement droit gravier.
3 massifs d'ancrage pour obstacles verticaux quadrillage au sol pour étalonnage "camé route".
mur de choc 220 t ; hauteur 2,5 m ; largeur 3 m ; angle d'impact 0° et 30°.
test de délinéateurs sur chaussée et accotement.
AUTRES ESSAIS
1. dalle pour essais statiques sur ancrages.
2. enrobés pour essais de glissance et d'acoustique.
3. bâtiment bureaux - ateliers - garage.
4. Chaussée, enrobé 19 cm.
5. Merlon de protection.
6. Zones d'essais.
7. Lits d'arrêt.
8. Ouvrages béton.
9. Mur de choc (zone 10).


II-Roue de Grenoble
Roue de 13 m de diamètre entraînée par un moteur linéaire permettant des vitesses périphériques de 300 Km/h sur la piste centrale. Rééquipée à cet effet, elle valide, d'une part les expérimentations de dynamique ferroviaire et de contact roue-rail en similitude physique, d'autre part la résistance et le bruit de contact pneumatique chaussée.











Grands équipements au service de l'océanographie
L'objectif est de mettre au service de la communauté scientifique nationale, et en collaboration avec celle-ci, les moyens à la mer appropriés à l’acquisition et la qualification de données océanographiques, géophysiques et halieutiques, et d’assurer la pérennisation et la disponibilité de celles-ci.
L’Ifremer gère la majeure partie de la flotte océanographique française, au bénéfice de l’ensemble de la communauté scientifique. Cette activité est organisée en deux programmes :
• La construction et développement des navires, des engins, et des équipements océanographiques
Les objectifs principaux visés par ce programme sont :
mettre en œuvre le plan d’évolution de la flotte Ifremer dans le cadre du contrat quadriennal de l’Ifremer avec l’Etat,
répondre au besoin de la communauté scientifique (en terme de nouveautés et d’évolution),
proposer des stratégies de développement et de remplacement des équipements opérationnels.
Les trois axes de projets de ce programme concernent l’évolution de la flotte océanographique de l’Ifremer, le développement et le maintien en opérationnel des engins sous marins et les études et développements de nouveaux équipements océanographiques (y compris les logiciels).


Le Centre de données océanographiques
L’objectif est de gérer les données observées afin de les rendre disponibles, de les valoriser, de donner accès aux séries temporelles longues sous la forme de produits de synthèse. Les centres de données proposent également leur support technique sous forme de systèmes d’information distribués et de logiciels afin de faciliter la gestion de données dans le cadre des projets régionaux, européens et internationaux.
Le LABE

Accrédité COFRAC, ce grand équipement de mesures acoustiques ultramoderne comporte plus de douze postes d'essais sur 2 500 mètres carrés pour tester les produits les plus performants dans les plus brefs délais et selon les normes européennes. Un point essentiel pour les industriels qui pourront faire valoir leurs rapports d'essais dans toute l'Union européenne.
Un nouveau concept de salles d'essais mobiles a été imaginé par les ingénieurs de manière à introduire une plus grande souplesse dans la réalisation des essais. Chaque poste comprend deux salles fixes identiques et une salle mobile qui se déplace de l'une à l'autre pour réaliser un couple "salle émission - salle réception".
La conception de salles entièrement doublées et découplées, de cadres multicouches à épaisseur variable permet d'éliminer toutes les transmissions latérales et d'atteindre des performances jamais égalées. Des isolements supérieurs à 100 dB sont mesurables aux fréquences moyennes et aiguës.
Les performances acoustiques mesurées dans le LABE
Isolation aux bruits aériens des parois verticales et horizontales (cloison, doublage, plancher...)
Isolation aux bruits aériens des éléments de construction (porte, fenêtre, entrée d'air…)
Isolation aux bruits de choc des planchers.
Réduction de la transmission des bruits de choc par les revêtements de sol.
Isolation aux bruits aériens de pièce à pièce par un plafond suspendu ou un plancher technique.
Isolation aux bruits aériens de pièce à pièce par un réseau de ventilation (interphone de bouches d'extraction)
Niveau de bruit des équipements hydrauliques
Absorption acoustique de matériaux ou d'objets
Puissance acoustique d'équipements (bouche d'extraction, chaudière…)
Raideur dynamique de matériaux
Résistance à l'écoulement de l'air de matériaux.
Nouveaux essais
Réduction de la transmission des bruits de choc par les revêtements de sol. Sur plancher léger
Sonorité à la marche des revêtements de sol.
Niveau de bruit de pluie de toiture ou d’éléments de toitures
avatar
Admin
المدير
المدير

عدد المساهمات : 972
نقاط : 2426
تاريخ التسجيل : 09/11/2011

معاينة صفحة البيانات الشخصي للعضو http://chemamin.forumalgerie.net

الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل

الرجوع الى أعلى الصفحة

- مواضيع مماثلة

 
صلاحيات هذا المنتدى:
لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى